Propos liminaires du Président de la CEI à la conférence de presse

Monsieur le Président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Mesdames et Messieurs les journalistes,

C’est avec beaucoup de plaisir que je me retrouve ce matin ici à la Maison de la Presse, face à la presse nationale et internationale en Côte d’Ivoire.

Toute opportunité pour échanger avec ceux que je considère comme les partenaires de notre mission est un moment de bonheur pour moi.

Oui, je vous considère comme des partenaires au même titre que les autres acteurs du processus électoral notamment les partis politiques.

Il vous souvient les contacts réguliers que j’ai avec vous.

Le 14 novembre 2019, à Grand-Bassam, à un « atelier de renforcement des capacités des Journalistes et Bloggeurs », organisé par le Ministère auprès du Président de la République chargé des Relations avec les Institutions de la République.

Le 07 mai dernier au siège du PNUD, lors du lancement du recensement électoral.

Et, plus récemment, le 15 juillet à Latrille- Event, nous étions encore avec vous pour évoquer la question du parrainage citoyen.

Sans oublier, les contacts réguliers à travers les entretiens.

C’est dire toute la place que la Commission électorale accorde aux médias.

C’est donc sans aucune hésitation que j’ai accepté l’invitation de l’UNJCI pour participer à son prestigieux Press-Club qui a vu défiler beaucoup de sommités.

Mesdames et Messieurs, chers amis de la presse,

Comme je ne cesse de le dire, vous êtes un maillon essentiel du processus électoral. En le disant, je pense confirmer l’unanimité sur le rôle central et la responsabilité citoyenne qui est la vôtre en période électorale.

Pour la Commission centrale de la CEI, vous êtes l’un des relais indispensables. Vous avez très bien joué ce rôle lors de la période de recensement électoral qui s’est tenu du 10 juin au 05 juillet 2020 et qui a connu un réel engouement et grand succès.

Je voudrais vous exprimer notre satisfaction et ma reconnaissance pour votre implication dans ladite opération.

Permettez-moi de souligner que la Commission Electorale Indépendante reste ouverte aux journalistes, pour vous donner les informations, les bonnes, mais également pour recevoir les retours que commande la réalité du terrain ; dans un esprit de courtoisie, d’amélioration éventuellement et dans l’ambition partagée d’organiser des élections apaisées et crédibles parce que fondées sur une égale compréhension et une appropriation des règles de la compétition électorale.

C’est dans cet esprit que je viens à vous ce jour. Je voudrais me livrer à un exercice à but pédagogique. Je voudrais :

  • faire connaître les activités et les actions de la Commission centrale,
  • expliquer les fondements juridiques des actes ou des décisions que nous initions, parce que nous agissons exclusivement dans l’antre de la

Mesdames et Messieurs, chers amis de la presse,

Voici d’emblée ce que je voudrais vous dire avant de me soumettre aux préoccupations de nos concitoyens dont vous êtes les porte-voix.

J’espère pouvoir apporter les éclairages nécessaires.

Je vous remercie