Rencontre Président CEI – KKB

Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), M. Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, a accordé, le mercredi 10 février 2021, une audience à M. Kouadio Konan Bertin, Ministre de la Réconciliation Nationale. Ce dernier était accompagné d’une forte délégation. Les deux personnalités ont échangé sur l’élection des députés du 06 mars 2021 et surtout comment elles peuvent fédérer leurs actions afin de consolider la paix en Côte d’Ivoire.

Ci-dessous leurs réactions à l’issue de cette rencontre.

 

Kouadio Konan Bertin, Ministre de la Réconciliation Nationale

« Il y a exactement cinq mois j’étais dans ces locaux pour participer à l’élection présidentielle, à l’issue de laquelle il a plu au Président de la République de faire de moi le ministre de la Réconciliation Nationale. Du coup, j’apparais  comme celui qui veille désormais sur la paix. Vous savez très bien le rôle essentiel que tient la CEI dans la consolidation de cette paix. Et comme nous sommes à la veille du scrutin des députés, il m’est apparu nécessaire de rendre une visite de courtoisie à la CEI, à son Président pour regarder tout ce qui est mis en œuvre pour nous envoyer à des élections apaisées, de sorte que nous tournions dos effectivement aux troubles. Et que, désormais place soit faite au travail, au développement de la Côte d’ivoire.

Je suis donc venu rencontrer un frère. Nous avons quasiment tout en commun. Nous devons donc nous fréquenter, conjuguer nos efforts pour aller dans la même direction ».

Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, Président de la Commission électorale indépendante

« Je suis très heureux de recevoir M. le Ministre de la Réconciliation Nationale qui, il y a cinq mois était ici en tant que candidat. Mais cette fois, il revient en tant que Ministre de la Réconciliation Nationale. Nous avons eu une réunion assez intéressante. Comme M. le ministre de la réconciliation l’a dit, il veille dorénavant sur la paix.

Or, la Commission électorale a pour vocation de gérer ce qui est susceptible d’affecter ou de consolider la paix, c’est-à-dire l’élection. D’où l’intérêt de notre rencontre. Il s’agit de mettre ensemble nos énergies pour faire en sorte que la paix soit consolidée et non qu’elle soit affectée.

Je peux vous rassurer que la Commission électorale est prête pour l’élection des députés. Il vous souvient que du 4 au 22 janvier 2021, nous avons reçu les dossiers de candidature, nous avons publié la liste des candidats retenus. Et, le Conseil constitutionnel qui est le juge du contentieux de l’éligibilité a été saisi des contestations.

Nous attendons donc  le retour du Conseil constitutionnel pour élaborer les documents électoraux qui vont permettre l’élection. Mais, entretemps les Commissaires centraux de la CEI sont partis sur le terrain pour installer les nouveaux commissaires locaux et procéder également à l’élection de leur bureau. Ce qui fut fait. Ils sont de retour. Ce jeudi, nous allons recevoir les deux nouveaux Commissaires centraux à l’effet pour eux de prendre fonction comme la loi le prescrit. Globalement, Nous sommes prêts pour mener à bien notre mission ».